Dans le cadre de la célébration des 60 ans d’indépendance du Bénin, la SOBEBRA, filiale du Groupe BGI Castel, a décidé de mettre en lumière le travail d’artistes plasticiens locaux, et de le rendre accessible au grand public. Pour cela, la brasserie nationale a opté pour trois actions d’envergure qui s’illustrent par leur originalité et leur ingéniosité.

Une œuvre d’art sur chaque table

L’acte 1 de cette célébration spéciale a germé dans les usines de la SOBEBRA. En collaboration avec trois artistes plasticiens locaux, l’entreprise a conçu des étiquettes inédites, marquées chacune d’une œuvre réalisée respectivement par les artistes Tchif, Sanda ou Moufouli Bello. Chacune de ces étiquettes habillera une bouteille d’une production spéciale de « La Béninoise », la bière nationale, qui sera mise en vente à partir du 20 juillet 2020 et ce, jusqu’à fin septembre.

Pour Sébastien Yves-Ménager, Directeur général de la SOBEBRA, l’opération vise à « apporter à chaque consommateur une œuvre d’art sur sa table ». Une façon subtile et créative de rendre les œuvres de ces artistes locaux, accessibles à un public plus large. Dans un environnement où l’accès aux œuvres d’arts, même locales, est encore faible, les faire découvrir à travers la bière la plus populaire du pays est, il faut le dire, très ingénieux.

Une exposition de 30 jours pour faire des émules au Bénin

Les bouteilles « redesignées » de La Béninoise ont été présentées à un parterre d’invités en marge du vernissage de l’exposition organisée par la brasserie nationale, le 16 juillet à l’Hôtel Bénin Maison Rouge. C’est l’acte 2 de cette opération en faveur de l’art local. Ladite exposition, qui sera ouverte jusqu’au 15 août, permettra au grand public de découvrir librement et plus largement, les œuvres des trois artistes partenaires de cette opération.

Et ce n’est pas tout ! La SOBEBRA a également conçu 200 coffrets inédits contenant chacun trois bouteilles de 50 cl de La Béninoise, habillées avec les étiquettes spéciales. Ces coffrets seront gracieusement offerts aux personnes et entreprises béninoises qui souhaitent, elles aussi, s’engager à promouvoir les artistes locaux, afin de les aider à vivre de leurs œuvres. Chaque exemplaire sera accompagné d’un livret détaillant l’opération, la biographie des artistes et une description de leurs œuvres.

Une initiative saluée par les artistes

Présents à la conférence de presse annonçant l’événement, les artistes Tchif et Sanda ont applaudi l’initiative de la SOBEBRA. Le premier en a notamment profité pour saluer les nombreux efforts consentis depuis plusieurs années, par l’entreprise, afin de permettre aux artistes béninois de vivre dignement de leur art.

Il faut espérer que cette action fera des émules parmi les autres entreprises béninoises et ouest-africaines, afin que les artistes plasticiens locaux soient mieux promus et valorisés dans leurs propres pays.

Zoom sur les trois exposants

Tchif

TCHIF,
Artiste plasticien, Bénin
TCHIF,
Artiste plasticien, Bénin

De son vrai nom Francis Nicaise Tchiakpè, Tchif est né en 1973 à Ouidah, sa ville de résidence et de travail. C’est l’un des artistes plasticiens béninois les plus connus sur le plan international. Ses œuvres font partie des collections Blachère, Amberstoneinvest, Zinsou, Vallois et Leridon. Certaines d’entre elles ont déjà été mises aux enchères dans des maisons prestigieuses, et l’artiste a déjà fait la une de la Gazette de Drouot.

Tableau Vague de Vie, TCHIF
Artiste plasticien Bénin
Tableau Vague de Vie, TCHIF
Artiste plasticien Bénin

Sa toile intitulée « Sunshine Line » fait partie de la collection permanente du National Museum of Africa Art de la Smithsonian à Washington. Il a également participé à de nombreuses expositions : ART PARIS 2018, foire 1 : 54 2 018 et AKAA 2017. Les origines Pedah de Tchif se ressentent à travers ses peintures, mais il sort complètement des codes classiques. À travers des lignes parfois abstraites, des chiffres yorubas, des formes diluées d’animaux et des pigments forts et variés, l’artiste rappelle avec soin la beauté énigmatique de la vie qui, pour lui, est également une jungle.

Sanda

SANDA,
Artiste peintre, Bénin
SANDA,
Artiste peintre, Bénin

Né en 1978, Sanda est un artiste béninois titulaire d’un Ph. D. en anglais, option Sociolinguistique au Ghana. Il travaille tout particulièrement sur les valeurs culturelles peuhles. Passionné par leurs marques corporelles, il s’est intéressé aux particularités des bergers nomades de cette ethnie subsaharienne depuis 2008. Depuis 2016, il est installé au Nigéria, mais reste très présent sur la scène culturelle béninoise.

Tableau Cavalier Solitaire by SANDA
Artiste-peintre Bénin
Tableau Cavalier Solitaire by SANDA
Artiste-peintre Bénin

Les œuvres de Sanda ont déjà été exposées à l’Institut français de Parakou, au Palais des Congrès de Niamey, au Ghana, en Ouganda et en Afrique du Sud. Elles ont aussi été exposées en Allemagne, à Dubaï et aux USA. Le prestigieux Museum of African Diaspora, MOAD, lui a même consacré une exposition personnelle sur le thème Nomadic Fulani Herdmen, en 2018.

Moufouli BELLO

Moufouli Bello, artiste photographe
Bénin
Moufouli Bello, artiste photographe
Bénin

Moufouli BELLO est une jeune béninoise, dont le parcours artistique a commencé avec le dessin et la peinture. Mais elle a très vite étendu son champ créatif à la photographie, aux installations, à l’art animation et à l’art numérique. Moufouli Bello a pris ses marques en 2012 en participant à la création de l’Homme debout du Bénin, un événement organisé par la Fondation Zinsou.

Oeuvre de Moufouli Bello / Photographe Bénin
Oeuvre de Moufouli Bello / Photographe Bénin

À travers ses œuvres, l’artiste montre essentiellement les conditions de la femme, les questions d’identité et d’humanité ainsi que leur évolution avec les changements dans la société. Moufouli Bello a été lauréate de l’Institut Français et de la Cité Internationale des arts à Paris en 2016. Sa série « Papyrus » a été exposée en solo à l’institut Français et à la Cité des arts à Paris. Elle a également participé à plusieurs expositions en Autriche, au Congo, au Togo et en Algérie.


Partagez l'article
Partagez l'article