Depuis son expérience du jazz à l’âge de 4 ans, le photographe Samuel Nja Kwa n’a cessé de nourrir cet enthousiasme. Il fait danser ses sujets au gré de son esprit créatif tout en puisant dans la sève du jazz. Sa méthodologie est celle d’un passeur qui transmet à travers ses images une sensation de musique qu’il souhaite faire découvrir au monde.

jazzmeia-Horn-au-Duc-des-Lombards-Jazz-on-my-mind-Samuel-Nja-Kwa « Jazz on my mind » : le photographe Samuel Nja Kwa propose trois expositions entre le Bénin, le Togo et le Congo
jazzmeia Horn au Duc des Lombards
Jazz on my mind
© Samuel Nja Kwa

Après la diffusion de son premier livre « Route du Jazz » qui regroupe des portraits en noir et blanc, et quelques expressions de jazzmen et jazzwomen qui mettent en avant leur africanité. Il propose au grand public « Jazz On my Mind ». Des archives photographiques qui font appel à sa mémoire, des images qui racontent sa propre histoire, sa relation avec le jazz. Une sorte d’attention portée à la musique des artistes qu’il a capturés au point de se remémorer parfois des discussions, certaines circonstances ou même quelques spectacles vécus avec eux.

Manu-Dibango-au-festival-Jazz-à-Vienne-Jazz-on-my-mind-Samuel-Nja-Kwa « Jazz on my mind » : le photographe Samuel Nja Kwa propose trois expositions entre le Bénin, le Togo et le Congo
Manu Dibango au festival Jazz à Vienne
Jazz on my mind
© Samuel Nja Kwa

Le photographe Samuel Nja Kwa, depuis son premier disque acheté et ses premiers spectacles depuis les années 1974 a côtoyé Manu Dibango, Rhoda Scott, George Benson, Al Jarreau, Ella Fitzgerald, Aretha Franklin, Shirley Horn, Grover Washington, Elvin Jones, Angélique Kidjo, Abbey Lincoln, Ahmad Jamal, Ron Carter, Ray Charles, Quincy Jones, Avishai Cohen, Joe Zawinul, Randy Weston, George Coleman, Steve Coleman, McCoy Tyner, Dr Lonnie Smith, Dee Dee Bridgewater, Sophie Alour, Emile Parisien, Vincent Peirani, Stephane Belmondo, Jacky Terrasson, Cecile McLorin Salvant, Trilock Gurtu, Geri Allen, Marcus Miller, Stanley Clarke, Wallace & Antoine Roney, Daniel Humair, Paolo Fresu, Archie Shepp, Natacha Atlas, Gregory Porter, André Ceccarelli, Youn Sun Nah, Dave Holland, Alain Jean-Marie, Mino Cinelu, Cheick Tidiane Seck, Jeremy Pelt

McCoy-Tyner-au-festival-Jazz-à-la-Villette-Jazz-on-my-mind-Samuel-Nja-Kwa « Jazz on my mind » : le photographe Samuel Nja Kwa propose trois expositions entre le Bénin, le Togo et le Congo
McCoy Tyner au festival Jazz à la Villette
Jazz on my mind
© Samuel Nja Kwa

Samuel Nja Kwa propose à travers « Jazz on my mind » sa vision du jazz : l’avancement et l’exhaustivité de cette musique. Il propose 22 ans de révélation sur leurs affections, leurs instantanés d’inventivité et leur complicité avec la foule et raconte simultanément le récit de la musique afro-américaine dans son intégralité à travers trois exposition à découvrir :  

A lire aussi :  « The Eye Is Not Satisfied With Seeing », la dernière exposition de l’artiste Jennifer Packer au Serpentine South Gallery de Londres

Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur