Présenté jusqu’au 16 avril 2022 à la Galerie Cécile Fakhoury de Paris, l’exposition « Mody : celui qui vient des deux mondes » de l’artiste Elladj Lincy Deloumeaux offre de voir sur d’immenses papiers fragiles des thèmes et modèle de Mody, celui dont le nom en wolof signifie « celui qui vient de deux univers » et qui est affecté à la dualité tout en étant une figure de cœur s’est laissé dans quelques domaines, qui, circulant entre ces espaces, se fait l’interstice.

Mody, arraché à sa place unique par le pouvoir des choses et des autres, est celui qui est parti et qui se pensera ajusté, vérifié, écrasé par cette déchirure. Conduisant dans une portée chromatique plus serrée, les œuvres présentées sont une extension des recherches et création de Elladj Lincy Deloumeaux pour sa première exposition indépendante « Un est multiple » à la Galerie Cécile Fakhoury d’Abidjan en 2020.

« Mody : Celui qui vient des deux mondes » apporte une réflexion autour de l’héritage guadeloupéen de l’artiste qui d’un style plus ancien et d’excellence, use de dentelle comme pour rappeler les foyers, entre points de convergence et met en valeur les différents rassemblements, dîners et services familiaux.

L’artiste Elladj Lincy Deloumeaux partage cet héritage précieux, produit d’un travail si long et ou simplement attentionné. Il use de l’imagerie de cette parure qui se densifie au contact de la terre africaine et de l’histoire individuelle de Mody qui, de même, acquiert des photos de ses mamans décorées de tissages sénégalais, comme pour nous rappeler un reste de souvenirs individuels et partagés, qui est à la fois l’image du drap matriciel – enveloppe de l’association procréatrice, de la sanctification de l’eau – et de la couverture de la morgue. En dépit de ces implications encourageantes de la coutume et de l’assurance sacrée, on ne peut résister à l’envie de se demander si le fait de faire corps avec ce tissu est réellement une rencontre rassurante pour le sujet.

Capture-décran-2022-04-01-à-09.11.44-1024x571 Elladj Lincy Deloumeaux présente à la Galerie Cécile Fakhoury de Paris : « Mody : celui qui vient des deux mondes »

Le ruban lumineux, l’étouffe-t-il ? Peut-on dire qu’il en est prisonnier ? Par quel répresseur ? Selon Elladj Lincy Deloumeaux, Mody, aux prises avec la majeure partie de sa personnalité, oscille entre le désir et le rejet de laisser tomber le voile sur la tempête de son intériorité. Draper est une double activité qui, dans un développement similaire, le recouvre, le couvre et le découvre, le rend apparent en embrassant sa structure.

Plastiquement, le poids et la surface du rideau sont livrés par l’expansion libérale de la matière et du sable sur un nombre important d’œuvres. Le contour, adapté aux types étendus des créations artistiques, livre le résultat d’œuvres troncs, baobab ou racines de palétuviers. Ils structurent l’espace d’exposition à la manière de sections – ainsi cette scénographie grimpante achève la constitution par Elladj Lincy Deloumeaux d’un autre espace-temps extraordinaire.

A lire aussi :  « Yango II » une deuxième édition pour la biennale de Kinshasa : Tokozela lobi te

L’exposition « Mody : Celui qui vient des deux mondes » de l’artiste Elladj Lincy Deloumeaux est ouverte jusqu’au 16 avril 2022 à la Galerie Cécile Fakhoury sise au 29 avenue Matignon dans le 8e arrondissement de Paris. 


Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur