Après le report de l’édition 2020 de la Biennale d’art africain contemporain de Dakar pour cause de Covid-19, El Hadj Malick Ndiaye, le Directeur artistique et son groupe relancent l’opération.  La 14 ème édition du Dak’Art aura lieu du 19 mai au 21 juin 2022 au Sénégal. 

Placée sous le thème « INDAFFA# », cette biennale proposera des rencontres remarquables, une programmation inédite, des lieux associés et des dispositifs extraordinaires.

Cette édition du DAK’ART se distingue par des développements discrètement mis en œuvre par la direction de la création. Elle acceuilera des artistes comme Liberty Charlotte Battson, Ntshepe Tsekere Bopape, Ralph Hugh, Borland, Mzwaudile Buthelezi, Beverley Ann Butkow, Mia Godfree-ThomSethembile Msezane, Neville, Starling, Elize Anne Marie VossgatterChristina Katharina Lokenhoff, Ana Maria Jaime Da Silva Gonot, Rokia Assah Bamba, Paterne Achille Agossou Adonon, Antoine Didier Viode Kakpo, Roméo Miwekannin, Lucas Brito Lago, Aurélien Dabilougou, Siegfried Hyacinthe Ouattara, Gaston Hako, Jean Roméo Kamptchouan Ngamo, Victor Sonna, Javier Castro Riviera, Roberto Diago Durruty, Marianela Orozco, Susana Pilar, Esterio Segura, Rawan Mohamed Fouad Abbas, Sherin Abdelhakim Ahmed Elbaroudi, Yrneh Gabon Brown, Marie Forine Demosthene, Kodjovi Olympio, Adejoke Tugbiyele, Tegene Kunbi Senbeto, Béatrice Gille, Hèlène Kelhetter, Louisa Marajo, Emmanuel Tussore, Karem Mohammed Brahim, Harun Morrison, Adji Fatou Amdy Dieye, Myriam Syowia Kyambi, Dickson Kaloki Nyamai, Omar El Mahfoudi, Laila Hida, Mohammed Thara, Lara Carolina De Sousa, Ngozi Appolonia Ezma, Obinna, Makata, Immaculate Anderu, Xavier Robles De Medina, Richard Mark Rawlins, Gilles Grassouilet, Omar Ba, Alioune DiagneMamadou Dieng, Mbaye Diop, Caroline Gueye, Abdoulaye Ka, Fally Sene Sow, Gorges Ange Camille, Kokou Ferdinand Makouvia, Ferielle Doulain, Ilhem EllouzeTerrence Musekiwa.

De même, parmi les projets extraordinaires, cette biennale offrira une aventure de structures et placera les artistes nationaux en rivalité avec la scène mondiale de l’art contemporain.

Il y aura également une exposition d’une sélection de la formation nationale contemporaine des pays visiteurs honorables de cette édition, dont la Chine et la République d’Éthiopie, qui se mêleront à la création contemporaine africaine.

Ce sera également une occasion potentielle d’examiner les enjeux de la biennale pour l’avenir. Le thème de l’édition du DAK’ART 2020, restauré pendant l’année en cours, invite les membres à réfléchir à de nouvelles mentalités à adopter malgré la pandémie qui secoue le monde.

Il permettra également d’étudier les dispositions susceptibles de déclarer la puissance des ordres sociaux africains et d’arrêter les contemplations raciales. C’est aussi le lieu de renforcer les liens entre les États africains pour limiter les chocs internes qui affaiblissent le continent, tandis qu’une nouvelle organisation internationale du monde veille à rééquilibrer les pouvoirs.

A lire aussi :  « When We See Us » : la Série de webinaires « Zeitz MOCCA »

C’est dans l’optique d’observer des solutions palliatives à cette nouvelle demande que se tient la prochaine édition du DAK’ART.

En décomposant le thème de cette édition, il semble important de considérer deux impressions dont le changement ou l’agitation des modèles existants tout autour.

L’origine suivante est la réappropriation des connaissances pour rester dans la lignée du modèle qui fait de l’Afrique le lieu de toutes les possibilités.


Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur