L’artiste contemporain cosmopolite Emeka Ogboh investit le quatrième étage, Panorama et le Toit-terrasse de la Friche la Belle de Mai du 4 juin au 24 octobre 2021 pour permettre au grand public de voir son projet créatif réalisé tout au long de la fin du printemps dans le cadre de la Saison Africa2020.

« Stirring the Pot », sa première exposition personnelle dans une institution française, l’artiste intrigué sans équivoque par les questions de migrations, de mouvement et les liens que les dames et les hommes tissent avec leurs lieux de vie, de mémoire ou d’entrée, présente dans son œuvre les frontières entre les commandes créatives, les entraves mentales et géologiques, et expose les hyperliens tangibles et sensoriels entre territoires et domaines tout en remuant le présent et la traduction de l’histoire.

3.1-eo-©-Scott-Shaw-1024x734 « Stirring the Pot », une exposition du contemporain Emeka Ogboh à la fabrique d’art et de culture « Friche la Belle de Mai »
Emeka Ogboh, Ámà: The Gathering Place, 2019 Cleveland Museum of Art © Scott Shaw

« Stirring the Pot », propose le tissage de connexions entre la métropole du sud et les différents ports de l’Afrique de l’Ouest à travers un remue-ménage de connexions sous le cristal du temps et du lieu actuel.

Au sein du Panorama, Emeka Ogboh propose un environnement composite avec des images en mouvement parmi l’histoire et l’établissement du son qui réagissent les uns aux autres. Le résultat est une rencontre multi-tactile pour les invités avec une création explicitement destinée à solliciter notre mémoire olfactive entre ce qui est visiblement montré et ce qui est connoté. Il investit l’espace muséal et le transforme et le transforme en une position de vie, de rencontre et de détente, tout en scrutant simultanément la partie sociale des espaces d’exposition en lui donnant des conditions d’échange, de discussion et de réflexion. 

Une installation qui s’inspire de l’ethnie Igbo au Nigeria, d’où proviennent les matériaux conventionnels, et un climat sonore fait de leur musique sacrée.

Le patio sur le toit de La Friche est transformé en une fondation des possibles et s’investit dans la continuité de l’exposition autour d’une extension de formes artistiques et de temps culturels qui composent une proposition globale où prime l’hospitalité.

Emeka Ogboh

unnamed « Stirring the Pot », une exposition du contemporain Emeka Ogboh à la fabrique d’art et de culture « Friche la Belle de Mai »
Emeka Ogboh

Emeka Ogboh est un artiste qui remue l’ordre des implications et des sujets.

Il s’intéresse aux sujets répétitifs de la délocalisation, des identités et de la coutume. Il a participé à diverses expositions dans le monde entier, notamment à la Biennale de Dakar, à la Biennale de Venise, à la Documenta 14, à Cassel en 2017, à SkulpturProjekte Münster et a exposé à la Tate Modern à Londres et à la Fiac à Paris en 2019.

Co-initiateur du réseau d’art vidéo Video Art Network Lagos. Il a reçu le prix Böttcherstraße à Brême et est finaliste pour la bourse Hugo Boss pour l’art contemporain et a obtenu avec son œuvre « OtobongNkanga », la bourse de la Biennale de Sharjah.

A lire aussi :  La peintre éthiopienne Hana Yilma Godine présente « A Hair Salon in Addis Ababa » à New York

Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur