En yoruba, « Irawo » signifie étoile ou destin. Cette nouvelle exposition de l’artiste Rafiy Okefolahan, dans la cohérence de sa résidence au Réservoir (Sète) l’été précédent sur l’événement du Sommet Afrique-France, fait la part belle à ses nouvelles Images d’âmes sur papier, sur lesquelles se dessinent divers contours…

Présenté du 27 novembre 2021 au 15 janvier 2022, l’artiste contemporain Rafiy Okefolahan veut aider chacun à se souvenir de la pensée du destin, quelle que soit la façon dont on la déchiffre. Il contacte un morceau de l’esprit créatif, les causes, les mécanismes, les volontés, les intérêts et les actions. Une sorte de voile qui se lève sur l’illimité, selon la perspective humaine, et l’imprévu.

image-1024x768 « Irawo » une exposition de l’artiste contemporain RAFIY OKEFOLAHAN à la Galerie Lazarew

« Irawo » est une manière d’aborder l’idée de destin de notre planète, tant les instincts qui guident la tournure des événements de ses dernières années que ses composantes fondamentales. Rafiy Okefolahan tente de consolider dans ses œuvres l’activité humaine, l’influence et l’intercession divine, tout en laissant également la possibilité de clarifier certaines perspectives certaines et négatives comme des impacts de possibilité, abordés par le dessin.

Rafiy Okefolahan questionne chacun de nous sur ce que nous voulons laisser à nos progénitures ? Celui pour qui sa fille est une « Irawo » se demande qu’est ce qu’il lui laissera ? et interpelle chacun de nous sur ce que nous faisons de ce monde ? Celui qui puise sa force imaginative dans le bouillonnement culturel de l’Afrique, artiste migrant, transforme son matériau en un écran sur lequel il projette ce qu’il voit, ce qu’il craint, ce qu’il a besoin de décrier, notamment en dessinant les écarts entre les sociétés africaines et européennes.

Remarquable coloriste, il est aussi un matiériste qui coordonne dans ses œuvres des éléments réguliers comme la terre, le sable ou les grains de café. Il considère sa création comme un moyen d’introduire une demande dans le tumulte du monde réel, de lutter contre l’obscurité, de garder la mémoire.

L’exposition « Irawo » est ouvert du 27 novembre 2021 au 15 janvier 2022 à la Galerie Lazarew de Paris.

A lire aussi :  La lauréate du Prix SAM pour l’art contemporain « Aïcha Snoussi » dévoile la civilisation des Tchechs au Musée de la Fondation Zinsou à Ouidah

Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur