La galerie Marianne Boesky présente une exposition indépendante de nouvelles œuvres de Forrest Kirk avec l’exposition « A Villain’s Origin Story ». Pour cette présentation, l’artiste Forrest Kirk présente un rassemblement de sept œuvres d’art qui analysent les rencontres d’Américains Noirs dans le passé et la manière dont ces récits pourraient converger avec le présent.

En dépeignant des éléments de l’histoire particulière d’Aspen, Forrest utilise le matériel et la structure pour inviter le visiteur à s’intéresser à des discussions importantes sur le sujet à différentes époques. « A Villain’s Origin Story » est visible jusqu’au 12 septembre 2022 dans les espaces de la galerie Marianne Boesky.

Pour l’artiste, l’analyse des tensions qui naissent des structures de force est essentielle à son art. Comme point de départ de cette exposition, Forrest a étudié le contexte historique des « années calmes » à Aspen, une période marquée par la récession monétaire, les difficultés et la diminution de la population dans le district à partir de la fin des années 1800. Plus précisément, il s’est concentré sur l’histoire d’un habitant d’Aspen, Hannibal Brown. Grâce à des interviews recueillies entre 1893 et 1947 dans le livre Aspen : « The Quiet Years », Forrest a découvert que Brown était la seule personne de couleur enregistrée à Aspen pendant une longue période au cours de cette période d’expériences de la ville.

 Forrest Kirk présente « A Villain’s Origin Story » à la Galerie Marianne Boesky à Aspen, États-Unis
A Villain’s Origin Story (Installation View)
Marianne Boesky Gallery, Aspen, CO 2021
Photo credit: Tony Prikryl

Pour « A Villain’s Origin Story », Forrest se concentre sur ce sentiment d’isolement et ses possibles impacts psychologiques, en consolidant les références à des occasions précédentes avec le vécue.

L’utilisation de la narration et les matériaux en cours sont généralement liés et reçoivent une charge équivalente dans sa création. Dans « A Villain’s Origin Story », Forrest se concentre sur l’utilisation de la colle Gorilla Glue, un matériau qu’il a utilisé tout au long de sa pratique pour réaliser les dimensions sculpturales et les surfaces frappantes de ses œuvres.

Par exemple, le début de l’exposition montre une image d’Hannibal Brown tenant et jouant avec un oiseau. Pour faire ressortir cette naïveté, Forrest applique sur le matériau des lignes de pâte de base qui ne convergent pas avec les espaces de peinture. Cette amélioration de la narration et le développement lent du médium sont apparents tout au long de l’exposition. Dans les tableaux qui en résultent, par exemple les œuvres « Hannibal » ou « Drink the Koolaid », des images plus expérimentées du héros sont rejointes par une utilisation créée de pâte, que l’artiste fusionne avec des couches de peinture pour encadrer les lignes en relief de ses personnages.

L’histoire se termine par « Dreaming for Revenge », la dernière image d’une légende apparemment brisée, où de maigres couches de pâte sont étalées avec de la peinture pour créer de riches champs d’ombres. Ces échanges continus de matériaux, de références authentiques de comptes et de discussions actuelles sont au cœur du travail de l’artiste, permettant de soulever des questions sur l’effet des relations sociales.

A lire aussi :  Anna Boghiguian et Otobong Nkanga à la Scuola di San Pasquale de Venise

Forrest Kirk

 Forrest Kirk présente « A Villain’s Origin Story » à la Galerie Marianne Boesky à Aspen, États-Unis
Fist 30, 2021
Acrylic, spray paint, and gorilla glue
60 × 48 in
152.4 × 121.9 cm
© Forrest Kirk

Forrest Kirk vit et travaille à Los Angeles. Il a étudié à la California State University de Los Angeles et a investi de l’énergie dans la réflexion sur les stratégies de peinture classique dans un studio à Paris, en France.

Forrest a été mis en évidence dans des expositions, notamment à la galerie Hauser Wirth, Blum et Poe, la galerie Gavlak. Il est dans de nombreuses collections privées et fondations comme le Hammer Museum, le Museum of Contemporary Art San Diego et le Santa Barbara Museum of Art Santa Barbara. Forrest s’est en outre vu décerner récemment l’Academy of Art and Letters New York – Artist Purchase Award.


Si cet article vous a plu
Pensez à le partager et mettre un like
sur les réseaux sociaux.
Partagez l'article

ON ART est un média 100% indépendant,
financé par ses lectrices et lecteurs.

La meilleure façon de soutenir est
de devenir Tipeuse/Tipeur !

Devenir Tipeuse/Tipeur