La pandémie de la Covid-19 a créé une crise sans précédent dans le milieu de l’art. Musées fermés, événements annulés, expos reportées… Même si quelques institutions ont pu passer au virtuel, les impacts économiques, sur les organisations comme sur les artistes, sont énormes. Afin d’apporter une réponse efficace à cette situation, plusieurs artistes africains se sont mobilisés pour assurer la survie de l’art contemporain sur le continent à travers l’opération Africa Unite.

Africa Unite, une initiative inspirée du SOFACO

La Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine (FDCCA) et le Fonds Africain pour la Culture (ACF) ont été particulièrement touchés par cette crise sanitaire sans précédent. Les entreprises mécènes ont dû reporter leurs promesses de sponsoring, tandis que d’autres ont carrément dû affecter le budget alloué au mécénat à d’autres projets. Les deux structures se sont donc retrouvées sans financement pour leurs activités et leur fonctionnement.

Pour faire face et ne pas rester les bras croisées, l’idée d’une vente caritative inspirée par le SOFACO a été analysée et adoptée. Elle reprend le même principe que l’initiative lancée il y a quelques mois : encourager des artistes à donner leurs œuvres afin qu’elles soient vendues et que les fonds servent à financer l’art.

Une mobilisation panafricaine

La réponse a été quasi-automatique du côté des artistes africains. Plus de 30 créateurs, dont plusieurs grands noms ont gracieusement cédé leurs œuvres dans l’optique d’une vente aux enchères à l’Hôtel Drouot de Paris. Parmi les donateurs, on retrouve notamment le célèbre peintre marocain Mohamed Melehi, le plasticien haïtien Philippe Dodard, le Sud-Africain William Kentridge et l’Ivoirien Mederic Turay. Cette mobilisation a permis aux deux maisons de vente qui organisent l’opération de disposer de 73 lots effectivement susceptibles d’intéresser des collectionneurs.

Initialement prévue pour le mois de juillet, la vente aura finalement lieu le 17 septembre, une date plus idoine selon les organisateurs. Elle a été placée sous le titre de Africa Unite, une chanson de Bob Marley, icône du panafricanisme.

Un nouveau souffle pour l’expo « Prête-moi ton rêve »

Initiée par la FDCCA, l’exposition « Prête-moi ton rêve » a pour ambition de faire découvrir l’art africain aux Africains eux-mêmes à travers des expositions dans plusieurs grandes villes du continent. Après deux éditions réussies à Casablanca et à Dakar, l’expo avait bien ouvert ses portes à Abidjan en mars 2020 avec la participation d’artistes comme William Kentridge, Siriki Key, Abdoulaye Konaté et Ouattara Watts. Mais elle a dû être fermée à cause de la pandémie du Covid-19. Elle a finalement pu rouvrir timidement le 14 août.

Les fonds récoltés au cours de la vente aux enchères Africa Unite permettront à la FDCCA de financer la prochaine étape de cette tournée prévue pour mars 2021. Elle aura lieu à Antananarivo et nécessite un budget moyen de 200 000 euros. Au regard des nombreux bouleversements dus au Covid19, les autres dates ne sont pas encore choisies. Précisons que plusieurs artistes présents sur l’exposition « Prête-moi ton rêve » font partie des donateurs pour la vente caritative Africa Unite.


Partagez l'article
Partagez l'article